Les Lames du Cardinal #1 - Pierre Pevel

Résumé :
Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l’une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L’espionnage, l’assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins… et même la sorcellerie, qui est l’œuvre des plus fourbes adversaires du royaume : les dragons ! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d’Espagne est tombée entre leurs griffes… Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n’ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l’heure est venue de reformer l’élite secrète qu’il commandait jadis, une compagnie d’aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d’élégance, de courage et d’astuce, ne redoutant nul danger : les Lames du Cardinal !
Mon avis :
Bien que Les Lames du Cardinal soit sorti bien avant Haut-Royaume, il s'agit la seconde saga de Pierre Pevel que j’ai lu. J’avais, pour ceux qui n’ont lu ma chronique dessus, adoré son dernier titre paru. Je suis totalement fan de la fantasy, mais j’ai toujours eu beaucoup de mal avec les romans à tournure historique. Pour ma part, le résumé montrait un bon livre, mais qui semblait coller avec trop de réalité différente pour être un livre que j’aurais pris sur une étale sans connaitre l’auteur avant et sans les avis d’autres personnes. 

Comme le dit le résumé, nous sommes à Paris au temps de Louis XIII, et, suite à un complotdes griffes, affiliées aux dragons qui règnent déjà en mains de maître sur l’Espagne, Richelieu fait appel à ses Lames, personnages sous le commandement du Capitaine La Fargue. Les Lames sont montrées comme les plus fines lames du pays, mais qui avaient été dissoutes suite à un curieux mystère. Je vous laisse deviner quelles missions auront à accomplir notre troupe de héros.


Pour mon ressenti sur le livre, il est plutôt mitigé. Il est clair qu’actuellement je n’ai lu que le premier tome, mais je préfère l’univers de Haut-Royaume. Je ne dis absolument pas que Les Lames du Cardinal sont mauvaises, bien au contraire, mais ceci est plus personnel, et comme dis en introduction, je ne suis pas un familier du genre historique. Donc j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans un Paris en 1633 avec des dragons... Pour moi, ceci n’est pas présent dans l’histoire française originale et donc provoque chez moi des incohérences qui ont tendance à me bloquer. Autre point assez compliqué au tout début du roman, c’est la présence d’une petite dizaine de personnages, que l'on ne connait pas vraiment, où l’on ne sait rien, avec beaucoup de noms, qui sont tous plus ou moins liés. On passe donc de chapitre en chapitre avec à chaque fois un nouveau personnage et lorsque l’on arrive sur un chapitre qui est centré sur l’un des personnages déjà rencontré il y a presque 4 chapitres, il est un peu compliqué de se souvenir de son nom, ses actions, et tout ce qu’on l’on sait déjà de lui…

Tous ces facteurs m’ont beaucoup ralenti dans ma lecture, mais au final après un grand effort de persévérance, on arrive dans la 2ème partie du roman ( coupé en 3 parties pour le tome 1 ) a mieux comprendre qui sont les personnages et l’on en oublie même que l’on est dans un Paris en 1633, ce qui rend l’intégration de la griffe et des dragons tout de suite plus plausible, ce qui enlevé déjà l'un des problèmes évoqué précédemment, ce qui n’est pas rien. Pour les personnages, on en apprend aussi beaucoup plus sur eux au cours de la 2ème partie et on n’a plus à attendre 4/5 chapitres pour les retrouver , cela est réduit à tous les 2 chapitres environ ce qui, une fois de plus, aide beaucoup à la compréhension des actions sans devoir refouiller en arrière pour se souvenir de toutes les petites choses liées aux personnages. La troisième, et dernière partie, du tome offre une nouvelle fois une meilleure approche des personnages et de l’intrigue.

Au final pour résumé, une intrigue assez vaste, trop vaste au début ce qui fait que l’on se perd entre des personnages inconnus et mystérieux, sur un monde réel mélangé avec des éléments imaginaires, mais au fur et à mesure que l’on tourne les pages, les incompréhensions disparaissent comme par magie. Je ne peux donc que dire bravo à l’auteur, qui après un Haut-Royaume qui m’avait complètement séduit et un premier tome qui m’a laissé perplexe au court des premières heures de lecture, a fini par me conquérir. C’est donc avec moins d’appréhensions que je vais m’attaquer à la suite sous peu.

Vous aimerez aussi !

2 commentaires

  1. Je n'ai pas lu Haut-Royaume de Pierre Pevel mais en tout cas ce 1er tome des Lames du Cardinal était un gros coup de coeur pour moi ! J'ai totalement adhéré dès les premières pages :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te conseiller les Haut-Royaumes !!

      Supprimer